Publié : 1er avril 2005

Le cross du collège : sport et solidarité

Le cross du collège : sport et solidarité

- Le cross du collège est une course parrainée. En quoi consiste-t-elle ?

M. TUCNY : Une course parrainée est une action qui présente plusieurs avantages. Elle réunit des élèves et des professeurs autour d’un événement sportif commun. Elle permet aussi de récolter, grâce aux promesses de dons, de l’argent pour cofinancer les sorties, les voyages, l’UNSS, les clubs ou les projets. L’IDD de 4e « Solidarité Madagascar et Sénégal » est l’un de ces projets. Il est attaché aux actions de l’association « Citoyens du monde Francophone » qui est en contact avec ces deux pays. Certains parents d’élève du collège font partie de cette association. L’IDD s’est naturellement rattaché à leur action.

- Pourquoi avoir choisi d’organiser un cross pour soutenir cette occasion ?

M. TUCNY : Le sport, pratiqué dans les règles, repose sur des valeurs comme la solidarité ou le respect. Ces valeurs sont très proches de celle défendues par les associations comme C.M.F et l’équipe éducative. Il nous a donc semblé astucieux d’organiser une course sportive.

- Qui a organisé le cross ?

M. TUCNY : Les professeurs d’EPS ont l’expérience de ce genre d’évènement. Ils ont donc organisé les aspects techniques : parcours, nombre de tours, classement etc. M. Balet a planifié les allers-retours au parc, l’encadrement des élèves par les professeurs et les modifications d’emplois du temps. M. Durnerin et moi-même avons ajouté notre grain de sel... C’est un travail d’équipe !

- Que ferez-vous de l’argent récolté ?

M. TUCNY : Un tiers de l’argent récolté est destiné au foyer du collège et deux tiers au projet "Sénégal-Madagascar". Les parents d’élèves de l’association CMF se rendent régulièrement au Sénégal et à Madagascar. Ils assureront le transfert de l’argent et sa remise aux responsables locaux.

- Avez-vous des contacts avec ces pays ?

M. TUCNY : Oui, le premier groupe d’IDD (octobre - janvier) a reçu et envoyé des lettres aux correspondants sénégalais. Nous attendons le deuxième envoi. M. Durnerin est en communication régulière avec le collège de Madagascar par courrier et moi avec celui de Diembéring (en Casamance, région au sud du sénégal). Le principal de ce collège est d’ailleurs venu à l’automne à Texcier prendre contact.

Merci de votre intérêt et bon courage !