Publié : 10 octobre 2006

L’interview de Monsieur Maillard

Trois élèves lors d’une pause, questionnent, M. Maillard, notre nouveau principal.

Question 1 : De quel établissement venez-vous ?

Je viens du Lycée des Bruyères de Sotteville-lès-Rouen, près d’ici.

Question 2 : Quelle fonction y occupiez-vous ?

J’étais proviseur adjoint.

Question 3 : Quels projets avez-vous pour le collège ?

J’aimerais que le collège ait une spécialité (exemple. : classe européenne), qu’il (le collège)se fasse donc une réputation avec une spécialité.

Question 4 : Avez-vous été professeur ? Si oui dans quelle discipline ?

Oui, jai été professeur en Histoire-Géographie pendant 10 ans.


Question 5 : Quelles impressions avez-vous sur le collège et son ensemble ?

C’est un collège qui a de bons résultats scolaires, des élèves qui essaient de bien faire. Et les élèves ont des professeurs ayant de nombreux projets.

Question 6 : Quelles fonctions avez-vous à part l’occupation des 6° et des 3° ?

J’ai comme fonction tout ce qui touche à la gestion de l’argent. je suis ordonnateur des recettes et des dépenses. C’est moi, également qui m’occupe de tout ce qui touche aux relations avec l’extérieur (parents, mairie, F.C.R., conseil général).
Je veille bien évidemment à la sécurité des biens et de personnes.
Et je m’occupe dons des suivis de classe des 6° et des 3°.

Question 7 : A quelle règle devant être respectée, attachez-vous le plus d’importance dans un établissement ?

La règle étant la plus respectée . . . eh, bien pour moi c’est surtout le respect d’autrui, du travail de l’autre, de la personne.

Question 8 : Quels changements observez-vous entre notre établissement et celui d’où vous venez ?

Avant, au lycée, il y avait 1 500 élèves ; ici, les élèves sont beaucoup moins nombreux. Ensuite, il y a une grande différence d’âge ; ici, je dois donc veiller sur tous les élèves (je remplace vos parents), tandis qu’au lycée ce n’est pas le cas car les élèves sont plus matures et se "surveillent" eux-mêmes. Au lycée, il n’y a pas d’autorisation de sortie car à 16 ans les élèves ont plus de droits et ne sont plus obligés d’aller à l’école. Au collège il y a plus de prévention et de règles.

Question 9 : Le fait que notre collège ait un petit effectif présente-t-il des avantages ?

Oui, ça a un avantage car on connaît plus vite les gens (personnels et élèves). On peut également s’occuper de tout le monde, du cas de chacun. C’est plus humain aussi, il y a également moins de stress. On peut également faire profiter tout le monde d’un projet au lieu de ne choisir que certaines classes. Il y a également plus de place dans la cour de récréation par exemple car notre collège était en fait prévu pour 800 élèves. Mais bien sûr il y a un petit problème car le fait que le collège soit petit cela signifie qu’il n’y a pas beaucoup d’argent versé au collège.

Question 10 : En conclusion de notre interview quel message souhaiteriez-vous passer ?

Alors, un message. . . ici c’est comme une petite entreprise où tout le monde est à sa place et donc si tout le monde travaille, tout se passera bien.

Nous vous remercions de nous avoir accordé quelques minutes de votre temps !

Jérôme C.,Tatiana D.,Lysa F.,