Publié : 16 mai 2008
Format PDF Enregistrer au format PDF

Le soleil perdu.

A vous de jouer ! Saurez-vous résoudre les énigmes de ce conte ?

Le soleil perdu

Il était une fois une dragonne qui se nommait Soustractionna. Elle savait cracher du feu comme tous les dragons mais malheureusement elle ne savait pas voler. Tout le monde se moquait d’elle car elle n’avait pas d’ailes.

Un jour, son pays Mathésia mourut de froid car le soleil Carrius avait disparu soudainement. Les dragons commencèrent à disparaître également et la végétation, l’eau mouraient à petit feu. Soustractionna était le seul être capable de sauver son pays mais elle devait pour partir à la recherche du soleil acquérir des ailes.

Un vieux dragon à l’agonie voulut l’aider à récupérer une aile et lui apprit l’existence d’une charade magique. Si elle réussissait à la résoudre, elle obtiendrait ce qui lui manquait. La charade disait :
« Mon premier peut être sélectif
Mon deuxième se mesure à l’aide d’un rapporteur
Mon tout est la forme de l’aile du dragon. »

Après quelques minutes de réflexion, Soustractionna trouva la solution. Il s’agissait du mot……………………… . Pour la récompenser et l’aider dans sa quête, le vieux dragon Mathésien, dont la fin était proche, lui remit l’aile ainsi qu’un livre magique. Cependant, notre dragonne ne pouvait pas voler à la vitesse de l’éclair et partir à la recherche du soleil avec une seule aile. Elle décida donc d’aller voir sa sœur Trianna qui avait le pouvoir d’exaucer les vœux des personnes qui étaient menacées.

En chemin, elle rencontra un nain, qui après avoir écouté son récit, décida de l’accompagner dans sa mission. Arrivée chez Trianna, Soustractionna lui expliqua ce qu’elle voulait et dans quel but. Mais, sa sœur ne pouvait lui accorder ce qu’elle souhaitait sans condition. Elle devait résoudre l’énigme que voici :
« Comment peut-on disposer six allumettes pour obtenir huit triangles équilatéraux ? »

La dragonne eut quelques difficultés à résoudre le problème mais elle fut aidée par son compagnon de voyage. Le nain à l’aide d’allumettes forma la figure suivante :…………………………………….. . Trianna se vit donc dans l’obligation d’exaucer le vœu de sa sœur. Mais même avec deux ailes, Soustractionna ne savait toujours pas voler. Le nain lui conseilla de consulter le livre magique du vieux dragon. Ainsi, ils découvrirent que seul le magicien d’eau pouvait lui apprendre à voler.

Ils reprirent donc leur route et arrivèrent chez le magicien d’eau. Ce dernier lui remit une potion pour voler. Elle sauta une fois, deux fois, trois fois, puis elle arriva enfin à prendre son envol. Pendant quatre jours, Soustractionna parcourut la galaxie à la recherche du soleil disparu. Soudain, alors qu’elle n’y croyait plus, elle l’aperçut mais elle ne pouvait l’atteindre sans se brûler les ailes et mourir. Il était entouré de trappes représentant des formes géométriques. Elle se rappela alors la charade du vieux Mathésien et le nain essaya donc d’ouvrir celle qui représentait un ……………………… . Mais ce n’était pas la bonne. Il en trouva une qui avait la même forme que la solution de l’énigme posée par Trianna. Par miracle, il réussit à l’ouvrir et entra à l’intérieur. Il y trouva un message codé qu’il cria à Soustractionna :
« 1x1 10+10 30-10 9x2 999-999+1 8x2+2-2 / 36 : (3+5-3+2) 10-10+2-1 / (24 :4)-5+2 (60 :5)+3 90 :5 4 10 :2 / »
Celle-ci comprit rapidement que derrière les chiffres se cachaient des lettres. Le message était composé des trois mots suivants : ………………………………………………. . Elle demanda alors au nain de chercher et de lui lancer l’objet en question. Soustractionna réussit à l’attraper mais la trappe se referma et le nain brûla. La dragonne pleura plusieurs heures avant de se ressaisir. Elle se servit alors de l’objet qui avait causé la mort de son ami pour capturer le soleil. Elle le traîna ainsi pendant une semaine jusqu’à Mathésia.

A la chaleur du soleil, tout le pays reprit vie et Soustractionna fut récompensée et acclamée par tous. Elle devint alors la reine du royaume et se consacra à son activité préférée : voler le plus près du soleil.

Conte écrit par le groupe « Les Alphabétous » : Marie, William, Laura, Mathieu P., Bryan.