Publié : 26 janvier 2010
Format PDF Enregistrer au format PDF

Le sacré et le profane

Vous connaissez sans doute Molière. Mais connaissez-vous Eschyle ? Vous savez aussi que le théâtre actuel est un divertissement, mais êtes-vous au courant que ,dans l’Antiquité , il était l’enjeu de concours ?

I)Un concours sacré.
1)A qui était-il dédié ?

Les concours étaient dédiés à Dionysos, dieu rural et très archaïque des fêtes champêtres, il se transforme à l’âge de l’antiquité classique en divinité du vin et du désir amoureux. Lors du concours, on honorait ce dieu.
Avant la représentation, la troupe défilait devant le public.

2) Quels groupes sociaux pouvaient y assister ?

Le théâtre était destiné à tous. Les femmes, les métèques, les étrangers, les esclaves et surtout les citoyens pouvaient y assister.

I)Les concours

1)A quelle occasion ?

Le théâtre était pratiqué pendant les Dionysies pour honorer Dionysos.

2)Combien y a-t-il de concours et lesquels ?

Il y a 7 concours :
- les Dionysies rustiques
- les Lénénnes
- les Anthestéries
- les Grandes Dionysies
- les Oschophories
- les Dionysies rurales
- les Dionysies urbaines

Il y avait des concours dramatiques : c’est-à-dire trois tragédies et un drame satyrique. Il y avait aussi des concours comiques : chaque auteur présentait une pièce.

3)L’organisation des concours

On désignait les chorèges(les citoyens riches). Les chorèges payaient les équipements et distribuaient les rôles et assuraient leur rémunération. Ensuite, l’archonte choisissait les poètes et les poètes choisissaient les acteurs. Puis, par tirage au sort, on donnait un poète à chaque chorège et à chaque poète un protagoniste.

4)Le déroulement du concours

Avant le concours, une troupe défile devant le public et la statue de Dionysos est placée sur le théâtre. On s’y rendait la tête couronnée. Après on jouait la pièce et ensuite dix juges étaient tirés au sort pour la récompense. Trois prix sont décernés dans chaque catégorie, tragique et comique : un pour le poète, un pour le chorège et un pour le protagoniste. Les vainqueurs reçoivent une couronne de fleurs.

III. Le financement

Une petite partie du financement vient de l’Etat. Une autre vient des dramaturges et des archontes, qui sont de hauts magistrats. Pour finir, il ya les chorèges, citoyens qui financent à leurs frais.

Manon, Valentine, Thomas, Valentin.

A vous de jouer !
Si vous avez bien tout compris, cliquez sur le lien "mots croisés" ci-dessous !

Documents joints