JEAN VALJEAN

 

Jean Valjean et Cosette

(Téléfilm "Les Misérables" TF1)

 

INTRODUCTION

I>LA VIE DU PERSONNAGE DANS LE ROMAN

II>LA SOCIETE VUE PAR HUGO

III>LES POINTS COMMUNS ENTRE HUGO ET SES PERSONNNAGES

CONCLUSION

 

INTRODUCTION

    HUGO s'est beaucoup battu pour les autres et a écrit de très beaux livres, dont Les Misérables. Ce roman raconte l'histoire "de misérables" dont on suit le parcours. Nous parlons de Jean VALJEAN : sa vie, ses habitations, ses identités et ses rencontres. Nous avons choisi Jean VALJEAN parce que nous pensons qu'il est très intéressant à étudier et nous voulons montrer que l'on peut être "misérable" et devenir honnête.

I>LA VIE DU PERSONNAGE DANS LE ROMAN

1. Ses débuts

Le héros des Misérables, c'est Jean VALJEAN, un ancien forçat qui a passé dix-neuf ans au bagne pour avoir volé un pain. Il ne connaît plus que la haine jusqu'au jour où la générosité d'un évêque le transforme. Pour changer de vie, VALJEAN change d'identité et devient peu à peu un industriel, riche et généreux, M. Madeleine. Mais il se retrouve au bagne, s'étant dénoncé pour sauver un vagabond qu'on accuse à sa place. Il réussit à s'évader, retrouve une partie de sa fortune et sauve Cosette, la fille d'une jeune femme qu'il avait protégée auparavant. Hélas, un implacable policier, Javert, le poursuit sans relâche...

2. Son évolution

Jean VALJEAN changera d'identité et de lieu d'habitation pour devenir quelqu'un d'autre et pour échapper à Javert, pour oublier son passé. Sous un autre nom et une autre adresse, il se sent libre. Il habite d'abord la Masure Gorbeau puis, se sentant repéré par Javert, il va au couvent du petit Picpus, au 62 de cette rue, où il retrouve le père Fauchelevent à qui il avait sauvé la vie, il se fait passer pour le frère du jardinier "Ultime" FAUCHELEVENT . De peur que Cosette ne puisse vivre heureuse au couvent, il achète la maison rue Plumet. Craignant qu'on le découvre, il a en même temps loué deux autres appartements : l'un rue de l'Ouest, l'autre rue de l'Homme-Armé.

Il se nomme Jean VALJEAN puis perd son identité pour n'être plus qu'un numéro au bagne de Toulon 24601, puis 9430. A sa première sortie du bagne. Libéré, il grimpe les échelons de la société en étant d'abord ouvrier, directeur d'usine, inventeur de la gommelate à la résine, puis maire, sous le nom de Monsieur MADELEINE.

Plus tard, il vit caché avec Cosette. Devenu le vieillard aux cheveux blancs qui accompagne Cosette dans toutes ses promenades, les amis de Marius le désignent sous le nom de Monsieur LEBLANC. Enfin, il redevient Jean VALJEAN dans la dernière partie du roman qui porte son nom.

3. Ses rencontres

Dans ce roman, Jean VALJEAN est le personnage central, c'est lui qui "fait naître" tous les personnages. On le voit en rapport avec : l'Évêque de Digne, Petit-Gervais, Fauchelevent, Javert, Fantine, Champmathieu, Cosette, un matelot en danger, les Thénardier, (Marius), (Jondrette), Gavroche, Enjolras, Marius.

Cosette : Jean VALJEAN, pour sauver Fantine de sa maladie, doit aller chercher Cosette et la lui ramener. Mais, comme il se dénonce lors de l'affaire Champmathieu, il retourne au bagne. Il ne peut donc pas retrouver Cosette et Fantine en meurt. Il s'évade et part pour Montfermeil où il rencontre l'enfant, réduite à la misère et soumise à la méchanceté des Thénardier. Il passe la nuit dans leur auberge puis le lendemain emmène Cosette.

Marius : Lorsque VALJEAN découvre par hasard le buvard de Cosette qui écrit à son bien-aimé. Il se sent confronté à un rival : un jeune homme veut lui prendre l'amour que Cosette lui donne, il redoute le pire : être séparé de Cosette. Pourtant, il n'hésitera pas à sauver Marius, lors de la fusillade sur la barricade et à s'effacer de la vie de Cosette, lorsqu'elle aura épousé celui qu'elle aime, non sans avoir livré son secret au jeune Pontmercy.

4. Son caractère : fort, juste et humain.

Il est bon et généreux avec Fauchelevent, Fantine, Cosette, Marius (dans les égouts), fort face aux Thénardier, juste envers Champmathieu, humain avec Javert.

II>La société à l'époque de Victor HUGO

1. Les pauvres et les riches

Jean VALJEAN a une enfance et une jeunesse pauvres, ce qui ne l'empêche pas de se montrer bon puisqu'il aide sa soeur à élever ses sept enfants jusqu'au jour où la misère le pousse à commettre un acte réprimé par la loi et durement puni de cinq ans de bagne : il a volé un pain ! Libéré au bout de dix-neuf ans, car il a fait plusieurs tentatives d'évasion, il rencontre Monseigneur Bienvenu qui le fait redevenir bon. Il grimpe les échelons de la société, aide tous les misérables qu'il rencontre, prépare à Cosette un avenir tranquille et rachète jusqu'à sa mort ses mauvaises actions.

2. J.VALJEAN dans la société

J.VALJEAN vit au milieu de bagnards (Chenildieu, Cochepaille ...) qui ont été ses compagnons de bagne pendant dix-neuf ans ,des pauvres (Fantine, Marius ...) qui lui en sont très reconnaissants, au milieu de riches ( M. Gillenormand qui ne l'apprécie que pour avoir sauvé son petit-fils).

3. La justice et l'injustice.

J. VALJEAN subit l'injustice -dix-neuf ans de bagne pour avoir volé un pain ! Il se retrouve à plusieurs reprises devant la justice et au bagne, condamné à perpétuité comme récidiviste dans l'affaire Champmathieu. Il vit l'injustice au moment de l'arrestation de Fantine et quand il est poursuivi par Javert qui continue à voir en lui un être mauvais.

III>Les points communs entre HUGO, Marius et Jean VALJEAN.

  1. Dans ce roman, nous retrouvons beaucoup d'événements de la vie de HUGO. Pour sa jeunesse, c'est Marius. Marius est jeune, beau, étudiant comme HUGO. Il est amoureux de Cosette, comme HUGO l'était de Adèle Foucher.

  2. Victor HUGO et Jean VALJEAN

Victor HUGO s'écarte de la société pendant 19 ans, en exil à Guernesey. Victor HUGO écarte Jean VALJEAN de la société pendant 19 ans, au bagne de Toulon : l'exil fait penser au bagne et le retour à la sortie tant attendue.

Pour l'homme politique, c'est aussi Jean VALJEAN car il a sauvé Fantine de la prison. Alors, c'est l'homme que HUGO rêve d'être, et en rentrant d'exil, il défend les droits de la femme et de l'enfant.



CONCLUSION

Jean VALJEAN représente la justice, la pauvreté et la bonté dont l'être humain est capable. Il n' est pas resté un misérable, il est redevenu honnête et indulgent grâce, en grande partie, à l'évêque de Digne. Il représente l'humain éternel. Aucun être humain ne peut jamais être tout à fait ni Jean VALJEAN ni Thénardier car ce sont des personnages de roman. Mais tout le monde pourrait être un « misérable », au moins une fois dans sa vie.

BIBLIOGRAPHIE

HUGO VICTOR / Les Misérables / Classiques abrégés/ Ecole des Loisirs/ R HUG M

AUTEURS DE CETTE PAGE:

Pauline M. 4°C

Léa B. 4°C

Retour Accueil Hugo

Page précédente

Page suivante