M.MADELEINE, DE MONTREUIL- SUR- MER AU PÈRE LACHAISE

 

 

Le cimetière du Père Lachaise (Paris) de nos jours.

http://www.ac-bordeaux.fr/Etablissement/JMonnet/paris2000/valjean.html

INTRODUCTION

I. QUI EST JEAN VALJEAN ?

II. JEAN VALJEAN DEVIENT M. MADELEINE

III. JUSTICE ET INJUSTICE

IV. LE CIMETIÈRE DU PÈRE LACHAISE

CONCLUSION

BIBLIOGRAPHIE

 INTRODUCTION:

Dans les Misérables, JEAN VALJEAN devient M. Madeleine. Les cinq parties qui composent le roman nous entraînent de Waterloo, en 1815, aux émeutes parisiennes de 1832 , couvrant ainsi une période de dix-sept ans, mêlant l'histoire des protagonistes à l'histoire collective de toute la nation. Jean Valjean est présent tout au long du roman, en particulier sous le nom de M. Madeleine et c'est ce personnage dont nous avons choisi de parler.

I. QUI EST JEAN VALJEAN ?

Il a volé un pain pour nourrir sa famille, il a passé dix-neuf ans au Bagne car il a essayé de s'évader plusieurs fois. il a toujours été rattrapé jusqu'au jour où il a su qu'il était libre. Jean Valjean est donc un ancien forçat. Tout au long de sa vie et tout au long du roman, il est marqué par ce passé. A sa sortie du bagne, il est misérablement vêtu. Il marche toute la journée,et arrive à Digne. Là, personne ne veut le recevoir sauf Monseigneur Myriel, qui l'accueille et lui parle avec bonté sans tenir compte de ce qu'il a fait. Jean Valjean, encore sous la mauvaise influence du bagne, vole les couverts en argent de l'évêque et quand il se fait arrêter, il ne comprend pas tout de suite pourquoi le prêtre lui fait ce cadeau en lui disant : «Vous n'appartenez plus au mal mais au bien ». Jean Valjean vole encore le petit ramoneur avant de prendre définitivement conscience qu'il n'est qu'un misérable. Pour la première fois depuis dix-neuf ans, il pleure.

II. JEAN VALJEAN DEVIENT M. MADELEINE

Installé à Montreuil-sur-mer où il a trouvé du travail, Jean Valjean connaît peu à peu la prospérité ; au bout de quelques années, il a développé la fabrique. Toujours influencé par l'exemple de Monseigneur Bienvenu, il cherche à se racheter et devient le bienfaiteur de la ville. Il s'habille comme un simple bourgeois et mène une vie très simple. Cependant, il est devenu riche et a accumulé une grosse somme d'argent. Jean Valjean est devenu M. Madeleine, respecté et aimé de tous. C'est pourquoi, il devient le maire de Montreuil. Un jour, le père Fauchelevent se trouve coincé sous sa charrette ; seul M. Madeleine est assez fort pour le sauver. Un inspecteur de police est là qui reconnaît le forçat. Recherché par Javert avec lequel s'établit un jeu de cache-cache, Jean Valjean apparaît comme un véritable sauveur. Il prend Fantine sous sa protection. Il lui promet de ramener sa fille, Cosette, confiée aux Thénardier à Montfermeil.

III. JUSTICE ET INJUSTICE

Jean Valjean, forçat libéré, doit montrer son passeport partout où il passe. Pour échapper à cette contrainte, il prend le nom de M. Madeleine. Au moment de l'arrestation de Fantine, il s'oppose à Javert, car il sait que la sanction qui frappe la jeune femme est injuste. En tant que maire, il exige qu'elle soit libérée. Quelques temps plus tard, Javert annonce que l'on a retrouvé le vrai Jean Valjean. M. Madeleine qui ne veut pas que l'on condamne un innocent à sa place, se rend au tribunal et se constitue prisonnier. Il est renvoyé au bagne. Un jour, il sauve un matelot sur un bateau, L'Orion, en rade à Toulon, et il en profite pour s'évader. Il peut alors aller chercher Cosette. Après avoir encore une fois échappé à Javert, il élève l'enfant comme sa propre fille, tout en se cachant au couvent du petit Picpus, où il retrouve le père Fauchelevent.

Lors de l'émeute de 1832, Jean Valjean sauve Marius gravement blessé et ramène le jeune homme chez son grand-père. Il a aussi laissé la vie sauve à Javert, sur la barricade. Mais l'inspecteur l'accompagne chez M. Gillenormand pour l'arrêter à nouveau. Tandis que Jean Valjean porte la victime auprès de son grand-père, Javert part. Incapable d'admettre que Jean Valjean est un homme bon, à qui il doit la vie, il se suicide.

LE CIMETIÈRE DU PÈRE LACHAISE

    Jean Valjean doit accepter de « perdre » Cosette qui épouse Marius. Toujours hanté par son passé qu'il a révélé au jeune baron, il vit seul et triste. Il meurt après avoir revu une dernière fois, celle qui fut son ange.

    Il est inhumé au cimetière du Père Lachaise, nous dit Hugo, « sous une pierre sans nom et salie par le temps, loin de tout, abandonné de tous. Voici, selon l'auteur, l'épitaphe de sa tombe : «  il dort. Quoique le sort fût pour lui bien étrange, il vivait. Il mourut quand il n'eut plus son ange ; la chose simplement d'elle-même arriva, comme la nuit se fait lorsque le jour s'en va. »

CONCLUSION:

Jean Valjean a passé dix-neuf ans au Bagne pour avoir volé un pain. Dans le début des Misérables, il est rejeté de tout le monde, à la fin il devient bourgeois estimé et connu de tous. Jean Valjean a sauvé Cosette. Dans les Misérables, toutes ses actions sont importantes, il est non seulement le sauveur des personnages principaux avec Cosette, Fantine et Marius, mais il est le héros : il illustre l'espoir que met Hugo dans l'éducation, la bonté, la solidarité. Hugo croit que le « misérable » peut surmonter la haine que la société injuste a fait naître en lui, s'il rencontre au moins un être humain capable de lui rendre sa dignité. Jean Valjean immortalise ce « misérable ».

 

BIBLIOGRAPHIE:

Internet:

_ (21/12/02) http://www.ac-bordeaux.fr/établissement/J.Monnet/Paris 2000/Valjean.html

_ (16/12/02) http://www.ac-creteil.fr/c/gpicassemontferm/Resmis/resmis.htm

CD-ROM:

_ Encyclopédie microsoft Encarta Deluxe 2001

Auteurs de cette page :

Iris A. 4èmeD

Cécile N. 4èmeD

Retour accueil Hugo

page précédente

page suivante